2 techniques de respiration pour accueillir le printemps à pleins poumons

Ça y est, le printemps est enfin arrivé! La nature émerge de son long sommeil, les oiseaux gazouillent, les oies reviennent de leurs vacances dans le Sud, les cours d’eau dégèlent et le sol… bon, le sol est plutôt vaseux, en effet.

Selon la philosophie de l’Ayurveda, les qualités associées à la combinaison de l’eau et de la terre (pensez par exemple à la boue printanière), sont lourdes, épaisses, denses et humides. La transition de l’hiver au printemps est également liée à ces éléments dans le corps. Lorsqu’ils sont en déséquilibre, nous pouvons nous sentir léthargiques, congestionnés, fatigués.

Heureusement, il existe des façons simples de se libérer de la lourdeur accumulée et de profiter de cette saison de renouveau pour faire le plein de vitalité et d’énergie. Voici deux pratiques de respiration qui vous aideront à équilibrer et à revigorer votre système :

Respiration solaire (Surya Bhedana pranayama)

Les yogis associent la narine droite à des qualités énergisantes, stimulantes et revitalisantes symbolisées par la chaleur du soleil – ou Surya, en sanskrit. Dans cet exercice, on inspire par la narine droite et on expire par la narine gauche.

  1. Asseyez-vous dans une position confortable, le dos bien droit. Si vous êtes assis sur une chaise, assurez-vous que vos deux pieds sont posés à plat sur le sol.
  2. Placez votre main droite sur l’arête de votre nez, le pouce posé sur le côté droit; l’annulaire et l’auriculaire posés sur le côté gauche, comme sur la photo.
  3. Expirez par les deux narines.
  4. Bouchez votre narine gauche et inspirez par la narine droite.
  5. Bouchez votre narine droite et expirez par la narine gauche.
  6. Répétez les étapes 4 et 5 de 8 à 10 fois.
  7. Reprenez votre respiration naturelle et prenez conscience des bienfaits de cet exercice.

Respiration de feu (Kapalabhati pranayama)

Souvent appelée «respiration de feu», la technique Kapalahbhati tire son nom de deux mots sanskrits : Kapala, qui se traduit par «crâne», et Bhati, qui signifie «lumière». C’est un exercice qui vise à purifier, régénérer et dynamiser le corps et l’esprit.

Cette respiration consiste en une série d’expirations vigoureuses suivies d’inhalations passives. Les expirations sont produites en contractant le bas-ventre pour expulser l’air des poumons. Les inhalations sont une réaction au relâchement de cette contraction, permettant à l’air de gonfler les poumons sans effort.

Ce qu’il est important de retenir, c’est que votre expiration est passive, alors que votre expiration est un mouvement puissant et énergique. Adoptez cette pratique à votre propre rythme et prenez graduellement de la vitesse si vous vous sentez à l’aise de le faire :

  1. Asseyez-vous dans une position confortable, le dos bien droit. Si vous êtes assis sur une chaise, assurez-vous que vos deux pieds sont posés à plat sur le sol.
  2. Concentrez-vous sur la partie inférieure de votre ventre. Pour isoler et contracter cette zone, appuyez doucement vos mains sur votre bas-ventre, entre l’os du pubis et le nombril.
  3. Contractez votre bas-ventre, en expulsant une bouffée d’air de vos poumons tout en ramenant votre nombril vers votre colonne vertébrale. Le mouvement primaire provient de votre diaphragme.
  4. Ensuite, relâchez la contraction (ou vos mains) et laissez vos poumons se remplir sans effort tandis que votre ventre se détend.
  5. Répétez 8 à 10 fois à un rythme confortable. Laissez ensuite votre respiration reprendre son rythme naturel.
  6. Répétez ce cycle 3 ou 4 fois.
  7. Laissez votre respiration revenir à la normale et observez l’impact de cet exercice sur votre bien-être physique et mental.

Barrie Risman est l’une des instructrices et des formatrices de yoga les plus respectées au Canada. Elle est également l’auteure de Evolving Your Yoga : Ten Principles for an Enlightened Practice et la fière créatrice de The Skillful Yogi, une communauté en ligne rassemblant des professeurs et des étudiants de yoga de partout dans le monde.

INSTAGRAM

Share