Buffets du temps des fêtes : en profiter, sans culpabilité!

gingerbread cookie 

La saison des buffets est officiellement ouverte ! Partys de bureau, rencontres familiales, réveillons et festivités entre amis, ces jours-ci, les buffets se multiplient ! Et lorsque le buffet abonde, on veut goûter à tout et on se retrouve plein à craquer, sans parler de ce sacré sentiment de culpabilité. Voici quelques trucs pour survivre aux incontournables buffets du temps des Fêtes.

 

Dégustez le buffet comme un bon vin

Lorsqu’on mange debout, on a tendance à tout engloutir rapidement. Pour ralentir le rythme, pensez aux amateurs de bons vins. Ceux-ci ne calent pas leur coupe en quelques secondes. Ils prennent le temps d’en apprécier les arômes avant de déguster lentement. Faites-en autant avec votre repas. Laissez vos yeux et votre nez profiter du buffet autant que vos papilles.

 

Le plaisir d’abord

Les repas prennent une grande place dans nos souvenirs et traditions du temps des fêtes. Pensez au sucre à la crème de votre grand-mère, ou aux bonshommes en pain d’épice de votre mère. Ce serait dommage de s’en priver. Plutôt que d’y résister, servez-vous une petite portion de votre péché mignon et profitez de chaque bouchée. Une petite pointe de gâteau dont chaque bouchée est dégustée satisfait beaucoup plus qu’un énorme gâteau avalé tout rond. Soyez sélectifs. Choisissez ce qui vous plait vraiment plutôt que de goûter à tout. Et ne passez pas votre soirée à côté du buffet. Vous auriez tendance à grignoter sans vous en rendre compte.

 

Vous êtes l’hôte?

Je vous propose des trucs pour alléger votre buffet, des alternatives sans alcool pour vos convives qui ne veulent pas boire et de bons conseils pour recevoir une personne allergique de façon sécuritaire et festive.

 

Entre deux partys

Même lorsqu’un buffet copieux est prévu en soirée, prenez le temps de déjeuner et de dîner. Si vous sautez un repas pendant la journée, vous aurez envie de tout engloutir en soirée. Sans parler des maux de tête et de la mauvaise humeur causés par ce jeûne forcé. Une bonne collation prise en fin d’après-midi soutiendra votre appétit. Avant de vous rendre à la fête, offrez-vous un bol de yogourt garni de céréales, quelques noix et un fruit, une tartine de beurre d’arachide ou du fromage avec des craquelins. Ces collations nourrissantes vous feront patienter.

 

Joyeuses Fêtes!

 

Crédit photo : Christian Savard – photos tirées du livre Bonne bouffe en famille (Éditions La Semaine, 2010).

Share