Comment survivre aux 5 à 7… en famille !

Frittata-pizza

 

Lorsqu’on devient parent, les 5 à 7 n’ont plus la même vocation. On oublie l’apéro et on s’active aux fourneaux ! Sans oublier les devoirs et les leçons de fiston. Vous arrivez à la maison épuisées alors que toute la famille a faim et voudrait que le repas soit prêt sur-le-champ ? Voici 5 trucs pour traverser l’heure de pointe en un seul morceau !

 

Truc no 1 : Planifiez

Avant de partir faire l’épicerie, prenez quelques minutes pour dresser la liste des repas favoris de la famille. Cette liste « approuvée » et « éprouvée » sera votre banque d’idées. Ensuite choisissez quels plats vous ferez cette semaine afin d’acheter les bons ingrédients. Ce n’est pas la peine de faire un menu. Vous déciderez plus tard dans quel ordre cuisiner vos recettes. L’important, c’est d’avoir ce qu’il faut dans le frigo.

 

Truc no 2 : Prenez de l’avance

Profitez d’un dimanche après-midi pluvieux ou d’un samedi gris pour cuisiner. Chez moi, chaque week-end, je cuisine deux recettes pour la semaine. Une soupe et un chili, ou un bœuf braisé et poulet rôti… Ce sont des recettes qui demandent très peu de préparation, mais une longue cuisson. Je cuisine pendant maximum 30 minutes et le four fait le reste du travail. Si je prévois sortir de la maison, j’utilise la mijoteuse. Et je suis tellement contente de l’avoir fait lorsque j’arrive du travail affamée quelques jours plus tard.

 

Truc no 3 : Cuisinez pour une armée

Tant qu’à salir de la vaisselle, faites-le pour la peine ! Je ne fais jamais de « petite » sauce à spaghetti, de « petite » soupe ou de « petit » pot-au-feu. Je vois grand ! Ensuite, je congèle en portions familiales. Faites d’une pierre deux coups. En cuisinant un immense rôti de palette, vous en aurez assez pour un repas dans la semaine, et il y aura un autre repas qui vous attendra au congélateur. Peut-être même aurez-vous assez de viande pour faire un pâté chinois ou une fricassée avec les restes ?

 

Truc no 4 : Multipliez

Lorsque je fais cuire des poitrines de poulet, des darnes de saumon ou des filets de porc, j’en fait toujours cuire plus qu’il ne m’en faut pour le repas. J’utilise ensuite les précieux surplus pour les lunchs. Un surplus de poulet se recycle facilement en salade-repas. Le saumon fera de merveilleux wraps et le porc, une fois coupé en dés, complètera parfaitement une salade de riz cajun. De cette façon, je rentabilise le temps que je passe aux fourneaux.

 

Truc no 5 : Improvisez !

Une foule de recettes se cuisinent… sans suivre de recette ! Il s’agit d’avoir les bons ingrédients disponibles. Consultez souvent la liste de vos repas favoris pour vous inspirer. Ensuite, assurez-vous d’avoir u.n frigo, un congélateur et un garde-manger bien garnis d’aliments pratiques. Voici une liste des incontournables

pour une cuisine bien équipée. Les pâtes, burgers, pizzas, sautés et omelettes sont de bons dépanneurs qui plairont à toute la famille. Vous n’avez qu’à changer quelques ingrédients d’une fois à l’autre et ce ne sera jamais répétitif. D’une seule recette de base peuvent surgir des dizaines de variantes. Et plus on refait souvent la même recette, plus on devient habile. En maîtrisant ces classiques, vous gagnerez du temps sans laisser tomber la saveur et la variété.

 

Parions qu’avec un peu d’organisation, vos soirées seront moins éprouvantes ! Et si vous manquez toujours d’inspiration lorsque vient le temps de cuisiner, je vous invite à découvrir mon livre Rapido Presto. J’y partage mes meilleurs trucs pour cuisiner sainement et rapidement. Des recettes réconfortantes, des plats exotiques, des classiques réinventés, tout est là pour cuisiner contre la montre.

 

Bonne popote !

 

Crédit photo : Christian Savard – photos tirées du livre Bonne bouffe en famille  (Éditions La Semaine, 2010).

Share