Course 101 : ce que j’aurais aimé savoir avant de commencer à courir

Voici les 4 leçons que j’ai tirées et que j’aurais aimé savoir avant de me mettre à la course!
Lisez ces quelques conseils simples pour partir du bon pied, demeurer motivé et évitez des blessures.

Leçon numéro 1 : Il faut que ce soit facile

Le premier conseil à respecter lorsque l’on se met à la course : il faut que les premières sorties soient faciles. On doit se sentir très peu ou pas essoufflé. Ce qui veut dire de commencer à très faible intensité et pour de courts laps de temps. Débutez par alterner entre des séquences de marche et de courtes séquences de course. Et de façon très graduelle, allongez les intervalles de course. En revenant de vos premières sorties, vous devriez vous dire « j’aurais pu courir plus vite et plus longtemps ! ».


Leçon numéro 2 : S’échauffer avant de partir

Comme on est confortable en début de séance, on peut avoir tendance à partir trop vite : erreur, car on se fatiguera rapidement. Comme toute séance d’activité physique, il importe de préparer le corps et la tête à l’exercice qui s’en vient. Échauffez-vous pendant environ 5 à 10 minutes en effectuant des mouvements dynamiques similaires à ceux de la course, mais à plus faible intensité. Par exemple, on peut commencer avec de la marche et tranquillement augmenter la vitesse jusqu’à une course très lente. Ne sautez pas cette première étape qui fait partie intégrante de votre entrainement.


Leçon numéro 3 : Intégrer la musculation

Un programme de musculation générale contribuera à éviter les blessures tout en vous amenant à devenir un coureur plus fort, plus rapide et plus efficace. Il s’agit d’un complément essentiel à la course à pied. En travaillant le haut du corps, le tronc ainsi que les jambes, vous pourrez corriger certains déséquilibres et faiblesses courantes associés à notre vie moderne. Demandez l’aide d’un kinésiologue afin qu’il vous guide quant au type d’entrainement musculaire à faire selon la fréquence et l’intensité de vos entrainements en course.

Leçon numéro 4 : Prendre son temps

Pour devenir un bon coureur, on doit s’offrir du repos et une bonne planification d’entrainement. Il faut d’abord laisser au moins une journée de repos entre les sorties de course. D’autre part, si on s’entraine pour une course de 10 km, par exemple, on doit prévoir un délai de préparation de 12 à 16 semaines. Encore une fois, l’aide d’un professionnel favorisera le bon déroulement afin que vous puissiez atteindre vos objectifs de façon optimale et sans blessures.

Bonne saison de course !


Karine Larose, M.Sc.

Kinésiologue et directrice des communications chez Nautilus Plus, Karine est chroniqueuse de mise en forme et spécialisée en motivation à l’entraînement. Auteure des livres Je me prends en main, Zéro Diète, Le Nouveau Guide Vivre Plus et 10-4 Perdre sainement 10 livres en 4 semaines, tous publiés aux éditions Trécarré, Karine est aussi la tête d’affiche de la série de DVD d’exercices intitulée 30 minutes par jour pour Vivre Plus. Karine effectue des chroniques à diverses émissions de télévision, de radio et dans plusieurs magazines et journaux. Elle est régulièrement sollicitée par les médias afin de donner son point de vue sur l’activité physique.


Vous aimerez aussi :

Yoga d’après-course

Voici quelques idées de postures que vous pouvez exécuter après votre séance de course ou lors de vos journées de repos.

Share