Entrevue avec Stéphane Haskell

Lolë est partenaire du film “Breathe : Yoga saved my life”, réalisé par Stéphane Haskell. Ce documentaire autobiographique retrace l’histoire exceptionnelle de Stéphane. À un peu plus de quarante ans, il se retrouve paralysé à la suite d’une opération du dos périlleuse. On lui prédit qu’il ne pourra plus jamais marcher. Après des années de souffrance, il découvre une voie de guérison possible à travers le yoga. Ce voyage intérieur va non seulement le rendre à lui-même, mais aussi l’ouvrir au monde. Il rencontrera alors des êtres fascinants dans les régions les plus réculées de la planète, que le yoga a aussi sauvé.

À l’occasion de la présentation du film au Festival de Cannes, Stéphane a accepté de répondre à quelques unes de nos questions.

L’équipe du film sera présente lors d’un cocktail à l’Atelier Lolë Cannes, vendredi 13 mai, à partir de 12h.

1) Vous ne pratiquiez pas le yoga avant votre accident. Comment êtes vous devenu adepte de cette pratique ? Comment s’est passée votre première approche ?

Ma première approche du yoga s’est faite par le biais d’une rencontre avec une professeure de yoga américaine de passage à Paris que m’a présenté ma cousine quelques mois après mes opérations du dos. Elle m’a convaincu de venir la rejoindre en Allemagne près de Francfort dans un centre de méditation où elle enseignait. D’abord réticent, en raison de mes douleurs chroniques et de mon ignorance sur la pratique, elle m’a graduellement conduit dans les postures, la respiration et la philosophie du yoga sur deux années.

2) Quels sont les principaux bénéfices que le yoga vous a apporté, physiquement et spirituellement ?

Le yoga a reconnecté le bas et le haut de mon corps, qui était coupé en deux, et m’a permis de mettre mon corps et mon esprit en « union » pour guérir. Avec l’apprentissage que m’a donné mon premier maître j’ai étudié les différents fondamentaux du yoga, les yogas sutras et les bases physiques et émotionnelles que nous donne la pratique. En étudiant l’histoire millénaire du yoga et la vie des différents maîtres qui l’ont transmis j’ai pu avancer dans une compréhension plus spirituelle.

3) Racontez nous les différentes cultures et approches du yoga que vous avez rencontrées au fil de vos voyages.

Mon premier lieu, en dehors de mes cours en Europe, a été Bali où j’ai rejoint ma professeure. J’y ai rencontré une culture très ancienne qui m’a beaucoup apporté spirituellement pour ma pratique personnelle. Puis l’Inde, berceau de la discipline, où la rencontre avec BKS Iyengar et Sharat Jois m’ont éclairé sur ses origines et la manière dont les occidentaux l’ont « adapté » au monde moderne. L’Afrique est l’un des voyages les plus forts qui m’a montré à quel point le yoga est universel et s’adapte aux cultures, non l’inverse. Au Kenya les cours se font dans la joie, la danse et la musique. Formidable preuve de sa puissance de guérison, certains retrouvent un espoir et une estime d’eux alors que leur condition de pauvreté ou d’incarcération physique ou mental avait été détruite.

4) Quel est le lieu le plus inspirant dans lequel vous ayez pratiqué ?

Pratiquer avec cette communion d’humanité forte et joyeuse au Kenya a été mon expérience la plus marquante. Cela s’est passé dans un village Masai en Amboseli aux pieds du mont Kilimanjaro.

5) Quelle est votre posture de yoga favorite ?

Sirsasana dans l’espace est ma posture préférée. Non pour son côté spectaculaire, mais parce qu’il m’a fallu trois ans de pratique pour oser la faire. Ce jour là beaucoup de peurs et de traumatismes ont été dépassé.

6) Après avoir reconquis votre corps, réappris à marcher,  réalisé un documentaire et écrit un livre, quel est votre prochain défi aujourd’hui ?

Mon prochain défi est de continuer, par le biais de mon métier et du yoga, de transmettre aussi longtemps que possible les bénéfices de ces pratiques millénaires qui guérissent et nous aident à mieux gérer notre vie.

7) Quel est l’accomplissement dont vous êtes les plus fier ?

Celui d’avoir reconquit mon corps et d’avoir skié.

8) Quel est le meilleur conseil que vous ayez jamais reçu ?

N’essaie pas de convaincre les autres des bénéfices du yoga. Pratique, ils verront les changements en toi et ils auront envie de s’y intéresser par eux mêmes.

 
 
 

Vous aimerez aussi cet article: Rencontrez Stéphanie, ambassadrice Lolë

Share