Les bienfaits du SUP yoga

Depuis plusieurs années, la pratique du yoga sur planche à pagaie a la cote. Pourquoi ? Parce que les bienfaits du SUP yoga sont bien concrets et réels tant pour le corps que pour l’esprit. Étant moi-même instructrice depuis 2010 et formatrice depuis 2012, j’ai eu le temps et la chance d’être une témoin privilégiée des multiples impacts positifs de cette pratique.

Les bienfaits du SUP yoga

Lorsque je me suis lancée dans l’enseignement du SUP yoga, je voulais d’abord et avant tout partager mon amour d’être sur l’eau, à contempler l’environnement afin de mieux me connecter au moment présent. Je souhaitais aussi contribuer à cet aspect d’évasion et d’humilité que génère le yoga sur planche à pagaie. Tout simplement. Voici pourquoi je décide aujourd’hui de vous partager les différents bienfaits du SUP yoga.

bienfaits du SUP yoga
  • Marie-Ève Bertand
Le contact de l’eau

Beaucoup de gens se sentent apaisés au contact de l’eau. Que se soit en se baignant ou en restant sur la berge à contempler sa surface, on ressent un effet relaxant produit par l’eau. Alors, imaginez-vous sur une planche de SUP yoga à flotter lorsque l’horizon semble vous appartenir et où une symbiose se crée entre ciel et mer. Le mouvement de ballant qu’apporte l’eau sous la planche rend donc la pratique du SUP yoga apaisante pour le corps et le mental.

Il y a aussi le SUP yoga en piscine. Les premières années où cette pratique a gagné en popularité, j’étais plutôt froide à cette idée. L’odeur du chlore, les lumières artificielles… Cet environnement ne m’inspirait guère. Mais la demande était tellement là que j’ai finalement cédé ! Et j’ai été agréablement surprise du résultat. Il est vrai que je choisis mes piscines en fonction de mes exigences : être seuls pendant le cours et pouvoir écouter une musique d’ambiance. Le fait d’être en piscine permet d’aller plus loin dans sa pratique en attendant l’été !

Le plaisir et le lâcher-prise

Évidemment, lorsque les conditions sont plus mouvementées sur le lac, le fleuve ou même la mer, la pratique prend une tout autre forme. Le corps devient souvent plus tendu et le mental résiste… Et hop ! On tombe à l’eau ! C’est justement là le tournant de cette pratique. Soit nous réagissons négativement, soit nous nous ouvrons à une tout autre perspective ; celle de se laisser aller et d’avoir du plaisir. Car oui, nous pouvons tomber souvent lors d’une pratique de SUP yoga, et ce, peu importe notre niveau.

À ce moment, j’invite toujours mes participants à se reconnecter à leur cœur d’enfant et je leur demande : « de quoi avez-vous peur ? », « à quoi résistez-vous ? ». En effet, lorsque nous étions jeunes, jouer et tomber faisaient partie de notre quotidien. Avec cette idée en tête, les gens se mettent à rire et à apprécier leur chute à l’eau. C’est une pratique qui a un grand pouvoir ludique et équilibrant sur les émotions.

De plus, lorsque nous sommes avec un petit groupe de personnes prêtes à expérimenter de nouvelles sensations, c’est un pur bonheur. Souvent, les gens me disent à quel point ils étaient dans un état d’appréhension ou de fatigue, et une fois la séance terminée, ils se sentent énergisés.

L’approfondissement du yoga classique

Sur l’eau, on ne peut pas tricher. Évidemment, l’alignement reste un principe de base propre au yoga. Mais ici, il faut justement savoir adapter sa posture à ce qui se présente. Juste être et tenter de faire de son mieux au gré de sa respiration arrimée au mouvement de l’eau.

L’activation des abducteurs et des adducteurs est de mise pour la majorité des postures debout. Les postures à genoux demandent quant à elles d’engager ses muscles stabilisateurs du tronc (la fameuse ceinture abdominale et scapulaire).

Les articulations sont également mises à contribution et sont très sollicitées. Comme la planche est toujours en mouvement, il faut être parfaitement conscient des sensations du corps pour éviter de surcharger nos chevilles ou nos poignets, par exemple. Il faut engager les bons groupes musculaires afin de se sentir stable et détendu et ainsi éviter certaines blessures potentielles.

Astuces

Pour être à l’aise sur ma planche, je suis une adepte du legging long, qui me protège à la fois du soleil et me permet de faire des mouvements amples sans gêne ! Pour le haut du corps, je porte soit un haut en lycra à manches longues ou encore un haut de type bikini sans attaches dans le dos. Cela m’évite d’être inconfortable lorsque je suis allongée sur le dos.

De plus, n’oubliez pas de bien vous hydrater avant et après la séance.

bienfaits du SUP yoga

La pratique du SUP yoga, à mon humble avis, c’est de s’ouvrir à la vie d’une autre façon, à un autre niveau. Rien de moins. Et c’est pour cela que les gens adhèrent tant à cette pratique.

Cela étant dit, aurai-je le bonheur de vous guider sur l’eau cet été à l’un ou l’autre de nos studios-sur-l’eau ?

Aloha !

Marie-Ève Bertrand est certifiée en yoga depuis 2010 et est la fondatrice de POP SPIRIT. Chaque année, elle forme les futurs enseignants du SUP Yoga, une pratique qui lui est chère. Elle est l’instigatrice de UNDA YOGA ™. Elle est également formée à la méditation de pleine conscience. Chaque année, elle voyage à Hawaï et surfer avec l’esprit aloha c’est son truc! Dans le même esprit, il y a la composante #PopEscapade durant l’année qui présente diverses activités incluant le SUP, la raquette, la méditation, le yoga et des ateliers créatifs et spirituels.


Vous aimerez aussi :

bienfaits du SUP yoga
Parcs incontournables à Montréal où faire du yoga

Voici 4 parcs à Montréal pour faire du yoga à l’extérieur cet été et où vous pourrez trouver un peu de sérénité en plein centre urbain.

Share