Voyager pour son bien-être

Ce n’est pas d’hier que datent les voyages de bien-être, lorsqu’on pense à la thalassothérapie en Grèce ou au temps des Romains. À cette époque, ils étaient cependant réservés à l’élite !

Au Québec, les voyages de bien-être représentent une tendance en croissance constante depuis les 10 dernières années, laquelle s’est quand même bien adaptée aux clientèles changeantes.

Le contexte stressant dans lequel nos sociétés occidentales gravitent a mené à ce que les voyageurs recherchent davantage ce genre de séjour. Sans oublier le type de best-seller comme Mange, prie, aime, qui a donné encore plus le goût de prendre du temps pour soi dans un ashram en Inde et de rencontrer un maître spirituel à Bali, par exemple.

Pourquoi voyager sous cette thématique de bien-être ?

  • Pour se ressourcer ;
  • Pour prendre soin de soi ;
  • Pour se recentrer sur l’essentiel et rechercher un meilleur équilibre à installer dans sa vie quotidienne ;
  • Pour célébrer de façon significative ses 30 ans, 40 ans ou 50 ans ;
  • Pour décrocher complètement ;
  • Pour se couper de son milieu et partir avant de tout casser dans son couple et au travail ;
  • Pour faire le bilan sur sa vie, et même quelquefois pour faire différents choix par la suite.
Des destinations inspirantes…

Que l’on parle de suivre des cours de yoga sur le bord de la mer au Mexique ou au Costa Rica, de faire du Pilates sur la plage au Honduras, de profiter de soins ayurvédiques et de massages en Inde, de prendre part à des méditations au Népal, de profiter d’un séjour au spa au Chili ou de participer à des ateliers de coaching de vie au Costa Rica, les options ne manquent pas !

Pourquoi joindre une formule en petit groupe ?
  • Joindre un petit groupe, c’est aussi se donner la chance de partager et de « connecter » avec d’autres femmes ou voyageurs aux mêmes intérêts ;
  • Pour profiter de l’encadrement d’un enseignant ou d’une enseignante d’ici, et ce, dès le début de la démarche, avant même de partir ;
  • Pour que le voyage demeure un peu plus abordable ;
  • Il faut cependant accepter que la plupart des voyageurs pour ce type de voyage s’y prennent très souvent à la dernière minute pour réserver, et qu’il faut donc attendre que le groupe se confirme selon un nombre minimum de participants pour partir.
Pourquoi voyager en formule privée ?
  • C’est ce qui se fait de plus en plus afin d’avoir le luxe de partir selon ses dates et la durée souhaitées ;
  • Pour profiter de l’expérience d’une enseignante ou d’un enseignant local (dont la formation pourrait cependant être en anglais) ;
  • Pour suivre son propre rythme et aller où bon nous semble ;
  • Pour retrouver davantage la solitude souhaitée afin de faire le bilan sur sa vie ;
  • À noter qu’il y a maintenant des formules assez abordables, même en privé.

Dans un monde idéal, il serait conseillé de s’offrir deux voyages de ressourcement par année : un à l’automne, et un autre au printemps, surtout quand la température est un peu moche chez soi et qu’elle affecte notre état d’esprit.

Qui sont ces voyageurs à la recherche de bien-être ?

Au Québec, ce sont principalement des femmes de tous âges et de tous budgets. Depuis les cinq à sept dernières années, on retrouve davantage de jeunes dans la vingtaine et la trentaine. Une offre de voyages de bien-être plus actifs et nouveaux (suivant aussi les modes) en a résulté : yoga sur la planche de SUP, surf, salsa, randonnée, ateliers sur la nutrition ou l’alimentation vivante, ou même détox complète.

Les Européens, les Nord-Américains et les Asiatiques des pays les plus développés du continent, comme le Japon et la Corée du Sud, en sont les principaux adeptes. Encore là, les femmes constituent la majorité !

  • Un voyage de bien-être, même un peu plus actif, est un temps pour soi à prendre au moins une fois par année ! Qu’attendez-vous pour partir ?
  • MLebrunPhotog.com
Ariane Arpin-Delorme

Consultante en voyages, enseignante en techniques de tourisme au collégial, conférencière, auteure et chroniqueuse voyage, Ariane Arpin-Delorme est une vraie passionnée dans tout ce qu’elle entreprend. Elle a fondé l’agence de voyages Parfums d’Asie il y a quelques années, puis Esprit d’Aventure en 2013, où elle continue d’agir à titre de conseillère en voyages sur mesure. Ayant voyagé dans plus de 55 pays, elle a cumulé une foule d’expériences variées dans l’industrie du tourisme et réalisé plusieurs projets de coopération internationale. Ses moteurs : aller à la rencontre des peuples, gravir les plus hauts sommets du monde et partir naviguer en voilier…


Vous aimerez aussi :

Voyager au féminin

Les femmes qui voyagent, ne le font pas de la même façon que les hommes. Cependant, est-ce que les femmes courent vraiment plus de risques à l’étranger que chez elles ?

Share